L'appel du large

Les aventures d'une petite bretonne expatriée en Autriche

J’ai déménagé ! Petit guide administratif

Disclaimer : cet article est comme annoncé dans le titre un guide administratif sur tous les trucs type contrat internet, assurance habitation etc en Autriche. Si vous n'êtes pas concerné ou que cela ne vous intéresse pas, vous pouvez passer votre chemin !

Fin novembre, j’ai quitté la colocation dans laquelle j’avais emménagé au tout début de mon aventure autrichienne pour habiter dans un appartement pour moi toute seule. Pourquoi ? L’appartement n’était pas incroyable (d’ailleurs, je le disais déjà dans cet article, un des tout premiers que j’ai posté), plusieurs de mes colocataires sont parties en septembre et le courant passait moins avec les nouvelles, et ma prolongation de contrat me permettait de pouvoir chercher mieux. Je commençais aussi à avoir envie d’habiter seule, maintenant que j’ai rencontré pas mal de monde à Linz. Donc j’ai commencé à chercher un nouvel appartement vers fin septembre – courant octobre. J’en ai visité un seul, mais il m’a beaucoup plu, le courant est bien passé avec le propriétaire et il m’a choisie pour y habiter ! Par contre, tout cela a fait que je dois gérer maintenant beaucoup de choses dont je ne m’étais pas souciée avant. Petit mode d’emploi pour ceux qui emménagent ou déménagent en Autriche.

Le contrat de location

Mon précédent contrat était un contrat de sous-location. Objectivement pas terrible, et un gros souci était que le préavis de départ (Kündigungsfrist) était de 6 mois. Très long, trop long (même pas très légal). Donc pour pouvoir partir de l’appartement, il fallait que je trouve moi-même quelqu’un pour me remplacer dans la colocation. Ou que je continue de payer. J’ai naturellement préféré la première option, et j’ai donc fait une offre pour ma chambre sur wg-gesucht.de (le site de référence pour la recherche de colocation en Allemagne et en Autriche) puis organisé des visites. Ça a été un peu relou et stressant à faire (surtout que j’avais au même moment pas mal d’autres choses à régler), mais j’ai trouvé quelqu’un pile une semaine avant de déménager. Ouf.

Le préavis ou Kündigungsfrist, c’est quelque chose auquel il faut faire très attention au moment de trouver un nouveau logement. Je pouvais partir de la colocation à tout moment à condition de trouver quelqu’un d’autre, mais je n’ai pas le droit de quitter mon nouvel appartement avant un an (sauf cas extrême bien sûr). Pour d’autres appartements, le délai peut être de 3 voire 5 ans. En fait, les bails sont limités dans le temps : le mien est valable 3 ans. Ça a un côté cool (la protection du locataire, le loyer (hors charges) est fixé pendant 3 ans) mais aussi moins cool, et ça rend plus difficile la recherche pour quelqu’un qui n’a pas une vie fixe.

D’ailleurs, je parlais de loyer hors charges : c’est aussi un truc auquel il faut faire attention. Le loyer peut être kalt (froid), c’est-à-dire hors charges, et c’est au locataire de s’occuper de tout ce qui est eau, chauffage, électricité etc, ou warm (chaud), donc charges comprises. Mais même dans ce cas, la plupart du temps tout n’est pas compris. Pour moi, l’eau et le chauffage + les frais type ménage de la cage d’escalier etc sont inclus dans mon Warmmiete (loyer charges comprises) mais pas l’éléctricité. Autre point, quand on passe par une agence on a des frais d’agence à payer, qui sont souvent au moins de 2 ou 3 fois le montant du loyer (ce qui commence à faire beaucoup). Mon appartement était loué directement par le propriétaire sans intermédiaires donc je n’ai pas eu de frais à payer, ouf. Et la caution est en général d’environ 3 fois le montant du loyer.

Dernier point technique : en Autriche, le concept d’appartement meublé n’existe pas. Par contre, on peut quand-même avoir des meubles déjà à disposition quand on arrive si on s’arrange avec l’ancien locataire. C’est l’Ablöse (“reprise de mobilier” en français) : si le locataire précédent ne veut pas embarquer ses meubles avec lui, il peut les revendre au locataire suivant contre une certaine somme d’argent, l’Ablöse. C’est comme ça que j’ai revendu les meubles de ma chambre à ma successeur dans la coloc, et comme ça que j’avais déjà un lit + un canapé + un meubles à chaussures + un meuble TV + plein d’autres petits trucs type abat-jour ou rideaux quand j’ai emménagé. Gros avantage quand on n’a pas de voiture.

L’administratif du déménagement

Alors là par contre, c’est ultra simple. Le seul truc qu’il y a à faire, c’est de se désinscrire de son ancien logement et s’inscrire au nouveau (la démarche s’appelle l’Anmeldung). Cette démarche se fait avec la mairie, il y a un formulaire à remplir et à faire signer par le propriétaire.

Pour le reste et notamment les papiers à fournir au propriétaire, c’est simple : aucun. On ne m’a pas demandé de garant, ni de copie de mon contrat de travail, de ma carte d’identité ou quoi que ce soit. Il n’a pas tiqué sur le fait que je n’ai pas de compte en banque autrichien non plus. Le propriétaire m’a fait remplir une petite fiche d’informations qui demandait combien je gagne par mois, et il m’a aussi demandé une copie de mon dernier bulletin de salaire, mais juste pour voir que j’avais pas raconté n’importe quoi, il ne l’a pas gardée. Peut-être que c’est différent si on passe par une agence, mais j’ai trouvé ça beaucoup plus simple qu’en France.

L’électricité et l’assurance

Pour trouver un contrat d’électricité et un contrat d’assurance, j’ai utilisé durchblicker.at, un comparateur, puis réalisé le contrat sur le site de l’opérateur que j’avais choisi. J’ai un contrat chez W.E.B Grünstrom, qui a pour avantage notable de fournir de l’électricité issue de sources renouvelables, et dont le contrat de base est résiliable à tout moment. Par contre, il est peut-être un peu plus cher qu’un fournisseur qui utilise du gaz russe ou autre, j’ai pas trop fait attention à ça, pour moi le critère “énergie renouvelable” était le numéro un.

Par contre, un point qui m’a un peu surprise, c’est que le tarif annoncé par le fournisseur d’électricité ne sera pas le tarif final. En effet, en plus du tarif de l’électricité on doit payer des charges pour le réseau. Mon réseau d’électricité est Linz AG Netz, le réseau de la ville de Linz. C’est d’ailleurs par Linz AG, et pas par mon fournisseur d’électricité, que je peux suivre ma consommation. A titre indicatif, je paie 45€ par mois pour mon électricité, sur la base d’une consommation de 1800 kWh par an, avec charges du réseau comprises.

Pour l’assurance, rien d’exceptionnel, j’ai une assurance habitation classique, qui me couvre pour tous les trucs de base + pour mon vélo + avec assistance 24h / 24, notamment pour les services de serrurerie. En effet, en Autriche, les portes d’entrée n’ont pas de poignée extérieure : impossible de rentrer sans clé, même si la porte n’est pas fermée à clé. Mieux vaut ne pas oublier sa clé quand on sort les poubelles ou pour ouvrir à quelqu’un, s’enfermer à l’extérieur de son logement peut très vite arriver et les services de serrurerie coûtent cher.

Internet

Quand je vous parle du fait que les autrichiens aiment que les gens aient une vie fixe, internet en est encore un bon exemple. J’ai eu beaucoup de mal à trouver un opérateur internet qui propose des contrats résiliables après un an. Pour la plupart, c’est deux ans. Et si on veut résilier plus tôt, il faut payer tous les mois qui restent. Il y a aussi d’autres options type box 4G mais la qualité est moins bonne, je préférais avoir une vraie box internet. Donc j’ai pris un contrat avec Liwest, qui fonctionne plutôt bien (fibre optique). Ils proposent une option « contrat court » pour pouvoir résilier après un an, mais cela coûte 79,90 € de plus au moment où j’écris, à payer une seule fois au moment de la création du contrat. Sauf pour les jeunes de moins de 27 ans (donc pour moi), ce qui est plutôt cool. Je crois qu’ils n’existent qu’en Haute-Autriche par contre, ne cherchez pas à faire un contrat avec eux si vous emménagez à Vienne.

Les meubles et la logistique

Pour le coup ici je n’ai pas vraiment de conseils, parce que je me suis débrouillée toute seule et avec mes relations. J’ai eu la chance que mon entreprise me laisse utiliser la voiture de fonction pour le weekend (elle ne sert normalement que lorsque l’un d’entre nous doit faire un déplacement professionnel, mais mes chefs sont ultra cool), donc je n’ai pas eu besoin d’en louer une, ni de faire appel à une entreprise de déménagement.

La difficulté principale que j’ai eue, c’est que le gouvernement autrichien a décrété un lockdown de 3 semaines pour cause de covid à commencer du lundi de la semaine où je devais déménager. Vraiment pas optimal pour acheter des meubles ou tous les autres trucs dont j’avais besoin, type couverts etc. Donc j’ai pris la voiture de l’entreprise dès le weekend avant celui où je déménageais pour aller à Ikea acheter ce qu’il me fallait et stocker tout ça une semaine dans ma chambre avant de déménager. Pour le reste, je l’ai acheté soit d’occasion sur willhaben.at (le Le bon coin autrichien), soit dans un grand supermarché (interspar) dont tous les rayons y compris les “non-essentiels” étaient ouverts, soit je l’ai récupéré gratuitement grâce à une de mes collègues qui est vraiment adorable et qui m’a fourni toute ma vaisselle. Et il y a encore d’autres trucs que j’ai acheté plus tard, petit à petit. D’ailleurs, j’ai toujours l’impression de ne pas être à 100% installée, j’ai encore quelques cartons qui traînent et cela fait des semaines que je n’arrive pas à décider quelle table basse acheter. Mais globalement, je me sens très bien dans mon nouvel appartement et le stress du déménagement valait le coup !

Voilà pour ce petit guide ! Chaque pays a ses particularités administratives : mes amis, mes collègues et l’ancien locataire m’ont bien aidée pour que je puisse me retrouver dans tout ça et trouver des contrats qui me convenaient mais quand on débarque sans connaître personne, je sais d’expérience qu’on peut très vite se sentir totalement perdu. Donc j’espère que cet article pourra aider ceux qui souhaitent s’installer en Autriche (et pour les autres, je vous suis reconnaissante d’avoir lu mes histoires de contrat internet qui ne doivent pas vous passionner, vous n’étiez pas obligés hein, mais votre persévérance dans la lecture de cet article me touche beaucoup ! 🙂 ).

Emilie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page